Neuropsychologue ou psychologue : qui consulter ?

Avez-vous besoin d’un neuropsychologue, ou d’un psychologue ? Il arrive souvent que les patients fassent la confusion et me contactent pour des consultations qui relèveraient plutôt de la psychologie. C’est tout à fait normal : ça ne va pas forcément de soi. Vous trouverez donc sur cette page la réponse à cette question : quelle différence entre neuropsychologue et psychologue ? 

Consulter un neuropsychologue

La neuropsychologie est une spécialité de la psychologie. Cela signifie que lorsque vous consultez un neuropsychologue, il aura une mission légèrement différente de celle d’un psychologue généraliste. Prenons un exemple : lorsque vous consultez un cardiologue, vous consultez un spécialiste du cœur. Mais cette spécialité reste une branche rattachée à la médecine générale. 

 

Un neuropsychologue se concentre lui aussi sur une partie bien spécifique de la psychologie. Il s’agit pour lui d’étudier et d’accompagner les patients qui présentent des troubles cognitifs ou émotionnels. Cela peut se traduire à travers divers pans : l’attention, la planification, la mémoire, l’organisation, le traitement des informations, (etc.). Cela lui permet par la suite de proposer des solutions adaptées pour faciliter la vie des patients qui présentent ces problèmes. 

 

Lorsque vous consultez un spécialiste de la neuropsychologie, il pourra donc faire un bilan cognitif et proposer par la suite des séances de remédiations cognitives (rééducation) pour corriger ces troubles. 

Consulter un psychologue

La psychologie quant à elle, est née de la psychophysique. Puis, au XXè siècle, la psychologie devient “clinique” à la suite de nouvelles découvertes en termes de conditionnement, d’apprentissage, d’habituation ou de renforcement… Elle se développe par la suite à travers différentes branches. Il y a la psychologie du travail, du développement cognitif, etc. Cette science est née d’un besoin de comprendre profondément le fonctionnement de l’être humain dans sa psyché (l’activité mentale) et ses comportements. Deux aspects qui sont bien souvent liés.

 

Ainsi, bien que le terme “psychologue” soit un peu générique, les praticiens ont tout de même souvent des spécialités qui leur sont propres et chacun aura tendance à avoir son propre panel de compétences. 

 

Il n’est pas forcément nécessaire d’avoir une prescription pour consulter un psychologue. 

Neuropsychologue ou psychologue, dans quels cas dois-je consulter ? 

Pour résumer, vous pouvez consulter un psychologue si vous ressentez : 

  • un mal-être, vous ne vous sentez pas bien dans votre peau ;

  • une ou des angoisses, de la déprime ;

  • un état dépressif ;

  • un traumatisme, des phobies ;

  • etc.

 

Si cette sensation est éprouvée depuis un certain temps, ou bien si cela commence à devenir vraiment pesant dans votre vie, il est sûrement temps de consulter.

 

Vous auriez besoin de faire appel à un neuropsychologue sur prescription de votre médecin généraliste ou dans les cas suivants : 

  • détection d’un ou plusieurs troubles des apprentissages (Dys, TDAH, EIP) ;

  • détection d’un trouble du développement ;

  • maladie d'Alzheimer ;

  • accident vasculaire cérébral (AVC) ;

  • etc.

 

Mais bien sûr, il est aussi possible que ces troubles puissent eux aussi provoquer d’autres symptômes tels que l’anxiété et d’autres états émotifs inconfortables comme la dépression ou le mal-être. Ces états seront bien évidemment pris en compte lors du bilan neuropsychologique et du traitement. 

 

Je serais ravie de vous renseigner si vous avez des questions. Alors n’hésitez plus et contactez-moi.